1er Novembre| h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Petrassi

MARCIN WASILEWSKI TRIO & JOE LOVANO 

“ARCTIC RIFF”

Joe Lovano, saxophone ténor – Marcin Wasilewski, piano – Slawomir Kurkiewicz, contrebasse – Michal Miskiewicz, batterie

read more

L’union du dynamique trio polonais Marcin Wasilewski avec le ténor américain Joe Lovano, réunis pour la première fois, donne naissance à une musique spéciale caractérisée par un sentiment concentré et profond, dans laquelle force et lyrisme semblent idéalement équilibrés. Le quartet propose de nouvelles pièces de Marcin et des morceaux connus de Joe, ainsi que le classique Vashkar de Carla Bley. Le tout enrichi par des improvisations collectives avec une forte contribution de tous les musiciens, et l’habileté de la basse de Slawomir Kurkiewicz. Marcin Wasilewski est un pianiste polonais, né en 1975, dont la formation musicale a été fortement influencée par la figure de Keith Jarrett. En 1990, son trio est remarqué par le trompettiste Tomasz Stańko qui l’intègre dans un quartet. Aujourd’hui, Joe Lovano est l’un des plus grands saxophonistes ténor du jazz mondial, aux côtés de figures telles que John Coltrane et Sonny Rollins. Sa carrière ne connaît pas d’interruptions, puisqu’il se produit successivement avec les grands maîtres du jazz, tels Gunther Schuller, Herbie Hancock, Carla Bley, Michael Petrucciani et bien d’autres encore.

2 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Petrassi

GIOVANNI GUIDI

“LITTLE ITALY”, l’espoir d’un avenir différent

Giovanni Guidi, piano, Fender Rhodes – Stefano Carbonelli, guitare électrique – Nicolò Francesco Faraglia, guitare électrique – Federico Negri, batterie – Giovanni Iacovella, batterie

read more

“Little Italy” est un conte, une histoire de migration en musique. Qui raconte l’époque où c’était nous, Italiens, qui partions vers l’inconnu en quête de fortune, d’opportunité ou simplement de dignité. C’est l’histoire de jeunes femmes et de jeunes hommes qui ont tout quitté, tout risqué, tout perdu ou tout trouvé. C’est l’histoire actuelle de cinq jeunes hommes. Quatre jeunes gens plus un, qui n’a plus besoin de l’être. Quatre hommes qui n’auraient jamais pensé se rencontrer dans le même appartement, avec les fenêtres donnant sur ce nouveau monde, entre souvenirs du passé et espoirs tournés vers l’avenir. Pour vivre ensemble une nouvelle histoire. Car si la jeunesse n’est pas éternelle, lorsqu’on est à l’âge de la découverte on sait rendre les choses avec la saveur des nouveaux amours.

3 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Petrassi

FRANCESCO BEARZATTI TINISSIMA QUARTET – DAVIDE TOFFOLO, Live Painter

“ZORRO”

Francesco Bearzatti, sax ténor, clarinette – Giovanni Falzone, trompette – Danilo Gallo, basse – Zeno De Rossi, batterie – Davide Toffolo, peintre live

read more

Les hommages thématiques du Tinissima Quartet se poursuivent avec leurs trajectoires inattendues : de Tina Modotti à Malcolm X, en passant par Thelonious Monk et Woody Guthrie. Francesco Berzatti, musicien capable de prodigieuses innovations, toujours et partout étranger, et pourtant profondément italien, en quête éternelle de l’autre, est irrésistiblement attiré par les processus révolutionnaires, pour autant qu’ils soient libres et mouvants. Pour son cinquième projet, il s’inspire pour la première fois d’un personnage de fiction, Zorro. Une sorte de biographie musicale fantaisiste du bandit le plus aimé de tous les temps, symbole universel de la liberté contre toutes les formes d’oppression et de corruption.  Une musique audacieuse, passionnée et rocambolesque, comme les aventures du justicier masqué, avec la participation de Davide Toffolo, dessinateur de bandes dessinées et leader du groupe Tre Allegri Ragazzi Morti, présent ici en tant que peintre live.

5 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

UGOLESS FEAT: DOMENICO SANNA visual par DANIELE SPANÒ

Daniele Tittarelli, saxophones, claviers – Domenico Sanna, piano, fender rhodes & synthétiseurs – Fabio Sasso, batterie, eletronics – Andrea Guastadisegni, synthétiseur modulaire, échantillonneurs, boîte à rythmes – Daniele Spanò – visual



		
read more

Un trio expérimental, composé de deux musiciens de jazz et d’un sound designer et ingénieur du son, qui tentent de combiner différents sons : les sons acoustiques de la batterie et des saxophones avec les sons électroniques des synthétiseurs et des sampleurs, en s’essayant principalement à des compositions originales ou à des réélaborations de « citations musicales ». Les notes laissent place aussi aux histoires des trois musiciens, à leurs influences musicales et culturelles ; les influences de J. Coltrane, Moondog et Autechre sont ainsi modulées avec des samples de phrases célèbres du monde du cinéma, de la politique et de l’histoire, passant de Kubrick à Freud, Zeman, etc.

6 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

YOUNG ART JAZZ ENSEMBLE dirigé par  MARIO CORVINI 

“JAZZ IS A (VIDEO) GAME”

Une production IMF, Veneto Jazz et Visioninmusica

read more

Le Young Art Jazz Ensemble est une formation musicale née à Rome, sous la direction du tromboniste et arrangeur Mario Corvini, et composée de jeunes musiciens talentueux provenant de diverses régions italiennes telles que le Latium, la Toscane et la Sicile. En 2016 et 2017, le YOUNG ART JAZZ ENSEMBLE a présenté, au Teatro Palladium, la Revue “Il jazz va al cinema” [Le jazz va au cinéma], un événement musical conçu et dirigé par Maurizio Miotti. Une autre collaboration importante s’est produite en 2019 avec le prestigieux orchestre de chambre I Solisti Aquilani, avec lequel a été réalisé le projet musical “La musica del cinema italiano”. Compte tenu de son expérience, il a été désigné cette année par la IMF Foundation pour diriger le projet “Virtual Word”, un projet complexe et interdisciplinaire qui vise à explorer toutes les relations possibles entre les sonorités musicales du jazz et des jeux vidéo, avec des compositions et des arrangements originaux destinés à commenter les vidéos artistiques de cinéastes internationaux. Le projet est réalisé en collaboration avec le Conservatoire de Santa Cecilia et le Saint Louis College of Music.

7 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Petrassi

PAOLO DAMIANI UNIT

“FUTURS SOUVENIRS”

Paolo Damiani, contrebasse, direction musicale – Diana Torto, voix – Giovanni Falzone, trompette – Daniele Tittarelli, saxophone – Alessandro Paternesi, batterie

read more

Paolo Damiani a créé un nouveau groupe comprenant certains des solistes les plus illustres de la scène internationale. Les compositions, signées par chaque membre du groupe, sont comme un solide voilier, ou plutôt une bouée de sauvetage, l’improvisation étant le voyage en haute mer : on y décide des routes et des abordages, ou encore d’une voie par laquelle s’évader dans le monde de l’imagination. S’évader de la normalité et de la folie, pour se diriger vers la création et l’inconscient, les corps respirant à l’unisson dans le mouvement du son, et dans l’écoute. On s’y ouvre au jeu et à l’inattendu, à ce que Daniel Pennac appelle le hasard, la chance, le risque : c’est-à-dire – selon le brillant écrivain français – le personnage principal de toute histoire qui se respecte. Le répertoire comprend de nouvelles compositions et quelques morceaux historiques du contrebassiste romain, réinterprétés avec le recul temporel : en musique, la répétition n’est jamais duplication, mais plutôt l’émergence d’aspects inconnus, une sorte de mémoire du futur, dans l’expérience d’un temps partagé.

7 Novembre | h 12:00

Monk

THE TANGRAM – RJF NO JAZZ PARTY

Après des années de travail acharné et plusieurs récompenses, The Tangram est prêt à faire ses débuts officiels, avec un morceau qui évolue dans un environnement microwave soul et space funk, rejoignant ainsi la récente tendance néo-soul italienne qui suscite de plus en plus d’intérêt et d’approbation.

read more

Leur introspection lyrique se combine à leur extraversion musicale pour créer un mélange unique de sons et de mots dans une ambiance spatiale et fruitée. Tout en ayant un regard constamment tourné vers l’avenir, leur musique d’inspiration internationale trouve ses racines dans la Groove Music.

7 Novembre | h 17:00

Monk

LA BATTERIA – RJF NO JAZZ PARTY

Emanuele Bultrini, guitares – David Nerattini, batterie – Paolo Pecorelli, basse – Stefano Vicarelli, clavier-synthé

read more

Après ses premiers enregistrements, La Batteria réaffirme la tradition de la musique de film italienne, en partant d’atmosphères cinématographiques et en élargissant ses frontières, pour mettre en lumière les nombreuses expériences et les goûts personnels de ses quatre membres, à travers un véritable voyage dans lequel genres et époques fusionnent dans le style désormais inimitable du groupe. La Batteria condense en effet la bande sonore intégrale d’un film policier italien, du générique de début à la poursuite finale. Prog-rock, funk, hip-hop, free jazz, electro, rythmes latins, italo-disco et psichedelia se retrouvent dans un concert riche en suggestions visuelles, reliant directement La Batteria à la grande tradition italienne de la musique de film, mais sans l’enfermer dans des clichés ou dans une simple copie carbone d’une époque unique.

7 Novembre | h 21:00

Monk

STUDIO MURENA – RJF NO JAZZ PARTY

Lorenzo Carminati [Carma], voix – Amedeo Nan, guitare électrique – Maurizio Gazzola, basse électrique – Matteo Castiglioni, claviers et synthé – Marco Falcon, batterie – Giovanni Ferrazzi, elettronica, sampler

read more

Studio : un espace de création, mais aussi la première personne du singulier du verbe étudier, en italien. La murène, un poisson qui se cache dans les rochers, où la lumière ne parvient quasiment pas. De l’union de ces deux mots est né le nom de ce groupe de cinq étudiants du Conservatoire, éclaireurs des fonds marins du jazz, auquel s’est joint l’MC Carma, un rappeur à la voix de crabe qui emporte toujours sa carapace avec lui. Milan trouve ainsi son Yussef Kamaal, son Kamasi Washington ou son Bad Bad Not Good, porte-drapeaux internationaux d’un son qui a su retrouver son ancrage contemporain.

8 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

THEO CROKER

“BLK2LIFE”

Theo Croker, trompette – Mike King, claviers – Eric Wheeler, basse – Shekwaga Ode, batterie – D’Leau – art & sound design

read more

Chaque voyage a besoin d’un guide. À travers sa trompette, Theo Croker raconte une histoire humaine enracinée dans une expérience intime imprégnée de conscience cosmique. L’artiste, producteur, compositeur, leader, influenceur et parolier, nommé aux GRAMMY® Awards, déconstruit des moments d’héroïsme, d’épreuves, de tribulations, d’éveils et d’apothéose à travers un pastiche musical. BLK2LIFE || A FUTURE PAST est une célébration de ses origines afro et une récupération de sa propre culture, entre méditations, psilocybine et voyages astraux, avec d’importantes résonances spirituelles. « Au début, l’univers est né d’un trou noir. Tout vient de l’obscurité. Le noir est une combinaison de tous les pigments. Ainsi, toutes les cultures sont emplies de cette riche obscurité. Il ne s’agit pas d’une déclaration raciale ; il s’agit de comprendre et d’accepter que nous pouvons revendiquer nos origines, nos traditions et notre culture pour un meilleur avenir. Je peux être un artiste avant d’être un artiste noir. Je peux être un musicien, un créateur et un producteur en dehors de toute catégorie. »

10 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

LAKECIA BENJAMIN 

“PURSUANCE – THE COLTRANES”, justice sociale et communauté afro-américaine

Taber Gable, piano – Ivan Taylor, basse – EJ Strickland, batterie – Lakecia Benjamin, sax alto

read more

Star internationale du funk/r&b/jazz, Lakecia est née et a grandi à New York, sous la forte influence de la culture dominicaine, héritage de ses origines. Elle ne tarde pas à se faire un nom, et en quelques années, alors qu’elle est au lycée, elle se produit déjà sur scène avec des géants du jazz (Clark Terry, Reggie Workman, Rashied Ali, etc.). Grâce à son talent, Lakecia Benjamin est également sollicitée en tant qu’arrangeuse et cheffe de la section des vents pour des stars de la musique telles que Stevie Wonder, Macy Gray, Alicia Keys, Anita Baker et The Roots. Après un album, “Rise Up”, axé sur la justice sociale et notamment sur les problèmes de la communauté afro-américaine, au milieu d’influences funk, R&B et Soul évidentes, Lakecia présente son troisième album “Pursuance : The Coltranes”, dédié aux génies John et Alice Coltrane. Une promenade cohérente à travers la lignée de l’art du jazz, un hommage à deux des plus grands innovateurs musicaux du 20e siècle, John et Alice Coltrane. Comme le dit Abiodun Oyewole, « John Coltrane nous emmenait dans la maison de Dieu, il parlait avec Dieu dans la langue que Dieu connaissait, dans la langue du son. »

11 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Sinopoli

ROBERTO FONSECA

“YESUN” c’est-à-dire : Eau, élément précieux

Roberto Fonseca, piano – Yandy Martínez Rodriguez, contrebasse – Raúl Herrera, batterie

read more

Le pianiste cubain Roberto Fonseca, ancien membre du Buena Vista Social Club, présente son neuvième album : “Yesun”. Dans ce projet, une multitude de styles – du jazz à la musique classique, du rap au funk jusqu’au reggaeton et à l’électro – sont réunis, brisant toutes les conventions. “Yesun” plonge dans la musique du pays natal de Fonseca, entremêlant rythmes, spoken words, claviers et la voix résonnante de Roberto, pour présenter un Cuba sans frontières. Yesun est un jeu de mots qui symbolise l’eau. De l’eau puisée dans le puits de l’histoire afro-cubaine, restituée dans une veine moderne et avant-gardiste. Tout comme l’eau, qui donne la vie, a une vaste portée et un pouvoir de transformation, la musique de Fonseca passe de l’ancien au moderne, relevant les défis et stimulant la croissance. Le musicien ouvre une voie aux jeunes musiciens cubains, qui s’inspirent de ses aventures à travers les genres musicaux et de son grand succès à l’étranger.

11 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

LNDFK

DON’T KNOW I’M DEAD OR NOT”

Linda Feki, voix, electronics – Giuseppe Vitale (Zeintheclouds) et Dario Bassolino – piano, synthé

read more

LNDFK est une productrice et autrice-compositrice, fille de deux cultures différentes, avec une mère italienne et un père arabe, qui a grandi à Naples. Sa musique est influencée par le jazz, la neo soul et le hip-hop, le tout filtré par sa riche expérience et sa sensibilité. Avec la publication de ses premiers singles, elle gagne l’approbation du public et des critiques spécialisés. Sa musique a été soutenue par de nombreuses stations de radio internationales (BBC, Worldwide FM, NTS) et a atteint plus d’un million d’auditeurs sur les plateformes numériques. En mai 2019, elle faisait partie des stars de la dernière édition live du Primavera Sound à Barcelone. Elle travaille actuellement sur son premier LP, qui devrait sortir dans les prochains mois sur le label new-yorkais Bastard Jazz, et sous licence en Italie par La Tempesta. Don’t Know I’m Dead Or Not est le premier extrait de l’album. Le morceau est profondément symbolique : il est lié au phénomène de dépersonnalisation, un trouble dissociatif où le sujet connaît une altération de la perception de soi et de son environnement. Un premier pas vers une recherche très profonde, pour atteindre une identité plus mature et authentique, dure et fragile à la fois.

12 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Sinopoli

JOHN SCOFIELD / DAVE HOLLAND DUO

les précurseurs de la contamination stylistique

Dave Holland, contrebasse – John Scofield, guitare

read more

Alla soglia dei 70 anni, Dave Holland continua a lavorare su progetti nuovi con una spinta creativa sempre alta. Contrabbassista inglese, nel 1968 fu notato da Miles Davis che ne restò così colpito da preferirlo a Ron Carter. A New York, Holland, iniziò la sua carriera tra i big e registrò alcuni dischi chiave di Davis. Dopo quest’esperienza formò il gruppo Circlee con Chick Corea, Barry Altschul e Anthony Braxton, aprendo un lungo sodalizio con la casa discografica tedesca ECM.

Au seuil de ses 70 ans, Dave Holland continue de travailler sur de nouveaux projets avec une volonté créative toujours plus grande. Contrebassiste anglais, il est remarqué en 1968 par Miles Davis, qui en est impressionné au point de le préférer à Ron Carter. À New York, Holland commence sa carrière avec les plus grands et enregistre certains des principaux disques de Davis. Après cette expérience, il forme le groupe Circlee avec Chick Corea, Barry Altschul et Anthony Braxton, donnant ainsi naissance à une longue collaboration avec la maison de disques allemande ECM.

La musique de John Scofield a influencé le monde du jazz dès les années 1970, et continue de le faire, d’une manière significative. Scofield a des fans dans de nombreux domaines musicaux et près de quarante albums à son actif ; il s’exprime avec aisance et enthousiasme dans le jargon du bebop, du blues, du jazz-funk, du jazz de chambre, de la musique électronique et des orchestres. Indépendamment de sa formation stylistique, le son spécifique de sa guitare et ses compositions restent inimitables, enrichis par une improvisation d’excellence, dédiée à la meilleure tradition du jazz.

15 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

GIANLUCA PETRELLA Guest V3RBO 

“COSMIC RENAISSANCE” musique transversale et art video

Gianluca Petrella, trombone, laptop, Moog, effets – Mirco Rubegni, trompette – Blake Franchetto, basse – Federico Scettri, batterie, laptop – Simone Padovani, percussions

read more

C’est un voyage cosmique que celui du quintet formé par Gianluca Petrella, tromboniste qui refuse les étiquettes et s’inspire du grand compositeur énigmatique Sun Ra. Petrella, né en 1975, est l’un des musiciens italiens les plus reconnus au monde. Au cours de sa carrière longue d’une vingtaine d’années, il a collaboré avec des artistes de renommée internationale, écrivant, jouant et enregistrant de la musique dans tous les domaines, de l’expérimental au grand public. Partant de l’utilisation de techniques picturales propres à la culture graffiti, V3RBO a introduit de nouvelles règles visuelles, célébrant l’écriture et étudiant ses déclinaisons sur différents médias. Inventeur du graffiti mapping, il développe actuellement des œuvres en réalité virtuelle.

16 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Sala Sinopoli

THE VIJAY IYER TRIO

UNEASY”

Vijay Iyer, piano – Linda May Han Oh, contrebasse – Tyshawn Sorey, batterie

read more

À la fois artiste et défenseur des droits civils, Vijay maintient toujours un sens rigoureux de la perspective autour de son travail, se comportant toujours avec la défiance d’un outsider, malgré un consensus émergeant sur son importance en tant que compositeur. Parmi ses titres les plus connus, citons Configurations et Augury, une méditation en solo faisant fonction d’introspection, Children of Flint, dont le titre fait référence à la crise humanitaire déclenchée par la contamination de l’eau à Flint, dans le Michigan, et, plus récemment, Combat Breathing, en solidarité avec le mouvement Black Lives Matter. Les autres membres du trio sont la bassiste malaisienne Linda May Han Oh, au jazz rigoureux bigarré d’accents ethniques, et Tyshawn Sorey, compositeur, multi-instrumentiste et professeur de musique contemporaine, élève d’Anthony Braxton.

18 Novembre | h 21:00

Auditorium Parco della Musica – Teatro Studio Borgna

TIN MEN AND THE TELEPHONE

“GREATEST SHOW”

Tony Roe, piano et electronics – Pat Cleaver, contrebasse – Bobby Petrov, batterie

read more

Tin Men and the Telephone présente “GREATEST show – Global Relocation of Evolved Apes Towards Exoplanets Suitable for Terraformation” (Relocalisation globale de singes évolués vers des exoplanètes adaptées à la Terraformation) : une nouvelle performance multimédia immersive, qui combine l’improvisation musicale et l’art visuel avec la participation du public, grâce à l’utilisation d’une application pour smartphone. Il s’agit de guider les spectateurs vers un sujet d’une brûlante actualité, celui du changement climatique, de manière interactive et divertissante, tout en proposant de stimuler aussi l’autoréflexion.

Dans un avenir (très) proche, la crise climatique s’est aggravée et l’heure est venue pour l’humanité de quitter la planète Terre. Une nouvelle planète, presque inhabitée, a été découverte et les membres du public font partie des quelques élus qui embarquent à bord d’un vaisseau spatial à destination de ce nouveau foyer. Cependant, la nouvelle destination est bien trop froide pour la vie humaine : mais n’ayez crainte ! Ce problème peut être résolu rapidement : l’homme a démontré une excellente capacité à réchauffer son environnement. Devenu voyageur, les spectateurs doivent collaborer pour créer un plan afin de réchauffer leur nouveau foyer, tout en appréciant le divertissement en direct proposé par les Tin Men and the Telephone tout au long du voyage.

21 Novembre | h 21:00

Monk

THEON CROSS TRIO

WE GO AGAIN”

Theon Cross est l’un de ces rares musiciens dont la vision a redéfini leur instrument même

read more

Grâce à une combinaison entre maîtrise technique, connaissance musicale approfondie et vision expansive, puissance et originalité, le style musical de Theon réinvente le rôle du tuba dans la musique moderne. Son approche de la musique voyage librement à travers les styles et les genres internationaux, mais reste profondément enracinée dans son héritage afro-caribéen. Grâce à sa souplesse et sa puissance, Theon est devenu une présence indispensable de la scène jazz britannique contemporaine : il a été membre permanent des Sons of Kemet (vainqueurs de MOBO Award) ; il a joué régulièrement avec Nubya Garcia, Moses Boyd, avec les Ezra Collective, avec le SEED ensemble et bien d’autres. Theon Cross ne découvre pas de nouveaux territoires à travers sa musique, mais il permet au jazz de se retrouver dans les playlists de jeunes indés, grâce à son interprétation des inquiétudes de la banlieue, mêlées à ses racines caribéennes ; il a redonné au tuba une place centrale qui s’était perdue ; il ne brade pas le jazz au clubbing, mais en propose une nouvelle élaboration d’une main ferme. “We Go Again” évoque le choix de se pardonner à soi-même les moments d’ignorance de notre passé, et la prise de décisions conscientes pour embrasser une nouvelle période, baignée de réinvention et de croissance.

Direttore artistico: Mario Ciampà
Ufficio stampa: GDG press – Alessandro Gambino – alessandro@gdgpress.com